ad_cdc_qatar2022

TOUBA – Installation du maire sous forte présence policière / Cheikh Bass rappelle aux 100 conseillers leurs responsabilités et les harangue au nom du Khalife.

À travers les réseaux sociaux, il était annoncé des velléités de sabotage de la cérémonie d’installation du maire de Touba.

Les manifestants potentiels exigeaient la démission de Abdou Lahad Kâ suite à ce diktat impressionnant que les bulletins blancs ont exercé sur la liste Unique lors des élections locales. De manière assez claire, ces personnes ont voulu pousser les autorités à revenir sur leur décision de maintenir le maire au poste, faute de légitimité.

Conscientes du danger ambiant, les forces de l’ordre se sont matinalement déployées sur les lieux, vérifiant au cas par cas les personnes qui avaient l’autorisation d’accéder à la salle de réunion. Même la presse, ou du moins une bonne partie d’elle, a souffert avant d’entrer.

CHEIKH BASS DROIT AU BUT

Comme à son habitude, c’est le porte-parole du Khalife Général des Mourides qui a toujours présidé l’installation de l’équipe municipale. Seulement, cette fois, Cheikh Bass Abdou Khadre était venu porteur d’un message ponctué de mises en garde, de précisions, de remontrances et d’avertissements.

Et c’est clairement qu’il demandera aux 100 conseillers de mesurer pleinement l’importance des charges qui pèsent désormais sur leurs épaules. « Le Khalife Général des Mourides m’a chargé de vous dire qu’il attend de vous plus d’engagement et de rigueur dans le travail. Ces postes qui vous sont confiés ne sont pas des privilèges mais des responsabilités.  Malheureusement, Satan est toujours présent pour prêter à certains d’autres appréhensions et il vous faut l’écarter. »

En réponse à la vague de contestations qui étaient tentées de faire sombrer le maire et son équipe dans l’illégitimité, il précise ce qui suit : « Le prophète (Psl) est le meilleur des hommes et il était le plus contesté. Par conséquent, tous ces bruits que vous entendez ne devraient point vous ébranler. La voie mouride est née dans un contexte pareil. Malgré tout ce brouhaha, malgré toute cette adversité injustifiée, Serigne Touba continuera d’accumuler les succès et son héritage demeurera intact et sera chaque jour plus reluisant.

Nous sommes dans une société où désormais chacun peut dire ce qu’il pense. Mais cette manière de procéder est le propre du blanc. Beaucoup ne savent pas ce qu’ils disent, d’autres sont induits en erreur. Quand- même, lorsqu’un d’entre nous se rend compte que l’ennemi de Serigne Touba se réjouit des critiques que nous proférons, il devient alors urgent pour celui-là de rectifier son comportement. Nous sommes dans une ville où quand le Khalife fait parier à quelqu’un, certains disent qu’il n’a jamais été l’auteur des propos et lorsqu’il parle par lui-même, ces mêmes personnes diront que ces propos lui ont été dictés ».

HALTE À L’INFILTRATION

Cheikh Bassirou Mbacké Abdou Khadre d’inviter les populations de Touba à refuser l’influence négative et les infiltrations d’ordre conceptuel nocives, rappelant que le Mouridisme une voie où l’allégeance faite à Serigne Touba répond à certaines exigences inamovibles. « Nous qui habitons Touba devons peser chacune de nos actions et les confronter aux ndigëls de Serigne Mountakha Mbacké. Ce qui se passe dans cette ville, depuis un bon moment, est intolérable. Des gens sortent de partout avec des comportements inconnus de la cité pour l’harmonie si singulière que nous avions. L’on aime parler de liberté et de démocratie. Ces termes ne doivent pas nous perdre et nous faire perdre les valeurs que nous avons et qui sont collées à notre amour pour Serigne Touba. Ce qui se passait à Touba a toujours émerveillé le monde. C’est alors que des forces étrangères travaillent d’arrache-pied pour saper cette dynamique. Mais elles perdent leur temps. Elles ne réussiront jamais » .

Il faut aussi signaler que tous les 100 conseillers sont appelés, à la suite de la cérémonie d’installation, à répondre à une convocation du Khalife Général des Mourides. Ce sera samedi prochain. À mentionner par ailleurs, que 17 adjoints au maire ont été installés. Seeigne Sidy Ahmed Mbacké a été choisi comme premier adjoint et l’honorable député Abdou Lahad Seck Sadaga comme dix-septième adjoint.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.