ad_cdc_qatar2022

Lutte contre la précarité à Ziguinchor : 150 femmes ont reçu des financements

La précarité sociale est une réalité à Ziguinchor. Nombreuses sont les femmes sans activité économique. Pour améliorer leurs conditions de vie, l’agence nationale pour la relance des activités socioéconomiques en Casamance (Anrac) a octroyé à celles du quartier Soucoupapaye un financement d’un montant de 500 mille francs.
 
Ainsi, le Gie ‘’Manko’’ qui regroupe les femmes de Colobane et de Kabada, se donne les moyens de mener des activités de commerce au marché Tayal de Colobane. Ce financement fait suite à un premier appui qui avait permis à ces femmes de disposer d’un appui en gel et produits hygiéniques dans le contexte de Covid-19.
 
La cérémonie de remise de ce financement s’est déroulée samedi en présence d’Ansou Sané, directeur de l’Anrac. Une occasion pour M. Sané d’accueillir dans les rangs de l’Alliance pour la République, des responsables du parti Pastef de LIndiane Kabada et de Colobane. « Nous avons ainsi lancé la grande offensive pour la reconquête de Ziguinchor en perspective des locales pour le compte de la coalition Benno Bokk Yaakaar », a dit Ansou Sané.
 
A l’en croire,  » cette reconquête s’appuiera sur des activités de terrain comme les visites de proximité devant nous permettre d’expliquer aux populations la vision du chef de l’État Macky Sall pour la Casamance. Quant aux jeunes de la région de Ziguinchor, le Dg de l’Anrac leur a demandé de profiter des opportunités de création d’emploi offertes par le président de la République à travers le recrutement des 65 mille emplois annoncés par le gouvernement.
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.