Citée dans une affaire foncière : Victorine Ndèye dément

La ministre de l’économie solidaire et mairesse de Niaguiss est formelle. Les accusations faisant d’elle «une complice de vampires sorciers dans les localités de Baraf et Boucotte Mancagne» sont sans aucun fondement. Face à la presse, hier, Victorine Ndèye s’inscrit en faux et promet toutes les diligences dans cette affaire.

«Je suis avec mes populations et dans cette affaire. Je ne protège personne et toutes les diligences seront menées dans le cadre des prérogatives de la Mairie et du Maire que je suis», a rassuré Victorine Ndèye face à la presse, hier, pour apporter la réplique à ceux qui l’accusent de spéculation foncière. La ministre de l’Économie solidaire, qui «appelle les uns et les autres à faire preuve de retenue, car la situation est claire et simple à résumer», affirme qu’elle n’est, en aucun cas, mêlée à cette affaire.

Aussi, précise-telle: «J’ai porté à la tête de la commission domaniale une femme connue et reconnue pour sa probité. J’ai pris sur moi pour toute l’année 2022 de ne percevoir aucun franc issu des frais de bornage. Je mène les diligences nécessaires pour reconstituer la base documentaire des différents lotissements. J’ai, en toute responsabilité, demandé l’érection d’un lycée technique au niveau des emprises prévues dans les assiettes destinées aux équipements collectifs au niveau de Baraf. J’ai assumé publiquement le problème foncier en cours à Niaguis».

Revenant sur les faits, Victorine Ndèye renvoie ses détracteurs à la composition du Conseil municipal de sa commune. «J’ai été citée dans une affaire foncière avec des déclarations me présentant comme ‘une complice de vampires fonciers’. Je tiens, avant tout, à m’inscrire en faux face à de telles allégations. Je peux comprendre la frustration ressentie devant un manque de communication entre le collectif et la Mairie, mais je n’accepte pas que cette Mairie soit incarnée par ma seule personne», dirat-elle.

Et d’ajouter: «Je suis le Maire de la Commune de Niaguis et j’assume la responsabilité de la charge. Mais, le village de Baraf a un adjoint au Maire élu, il y a une Administration au sein de la Mairie qui fait au mieux pour répondre aux préoccupations de la population, donc Baraf ne peut pas affirmer qu’il n’y a pas d’interlocuteur. Il a été dit que j’ai appelé à quelques minutes de la conférence et on semble me le reprocher.

J’ai appelé et je continuerai à appeler à chaque fois que les populations de la Commune souhaitent exprimer un point de vue sur une question qui concerne la Mairie ou la Commune. Il m’est reproché d’être entourée de vampires et de ne pas vouloir faire l’audit du foncier. Je suis avec des conseillers élus au sein du Bureau municipal et du Conseil municipal, j’ai deux adjoints au Maire issus des deux villages les plus impactés par ce lotissement: Baraf et Boucotte Mancagne».

La rédaction de Sénégal Info

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.