ad_cdc_qatar2022

Viols et violences faites aux femmes : 500 millions F Cfa pour la création d’un centre de prise en charge des victimes ( Ndeye Saly Diop Dieng)

Le ministre de la Femme, de la Famille du Genre et de la Protection des Enfants a condamné, mardi au Grand Théâtre à Dakar, les violences faites aux femmes. Un phénomène qui a augmenté ces dernières années dans le monde, selon Mme Ndeye Saly Diop Dieng. Elle annonce la création d’un Centre de prise en charge des victimes de viols et de violences. Ce centre verra le jour cette année pour un coup de 500 millions de F Cfa.

C’est une bonne nouvelle. La création du centre de prise en charge des victimes de viols et de violences à Dakar. “Nous avons les violences qui sont placées en première ligne, les violences faites aux femmes et aux filles. Dans ce contexte assez difficile de Covid-19, nous avons constaté que les violences faites aux femmes ont augmenté“, a déclaré la ministre sur Rfm.

Mobilisation

Elle rassure que le Sénégal a eu des stratégies de lutte contre ces violences. “Nous avons des portages au plus haut sommet de l’Etat avec une forte mobilisation de tous les chefs d’Etats africains sous l’égide de son excellence Macky Sall qui est maintenant le président de l’Union africaine, qui sont engagés à accompagner cette lutte“, a-t-elle expliqué.

Construction de centre

Ndeye Saly Diop Dieng de préciser que cette année, il a été enregistré dans le monde entier, l’augmentation des cas de violence basées sur le genre. Et dire que le ministère de la femme a, en perspective “de construire un centre de prise en charge des violences basées sur le genre qui va, peut-être offrir un package de services aux victimes allant dans le sens de la prise en charge juridique à la prise en charge psycho-sociale mais aussi de la prise en charge économique pour leurs permettre de se réinsérer dans la société“.

500 millions de F Cfa

A l’en croire, ce centre sera mis en place cette année à Dakar à hauteur de 500 millions de F Cfa. “Mais aussi nous avons des démembrements dans toutes les régions du Sénégal“, a-t-elle notamment rassuré.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.