Trafic de de cocaïne : plus aucun pays côtier n’est épargné en Afrique de l’Ouest

Selon le dernier rapport de l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime, Le trafic de cocaïne augmente en Afrique de l’Ouest et  depuis longtemps la zone est devenue une aire de transit. Selon le dernier rapport de l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime, mais ce narcotrafic concerne, semble-t-il, tous les pays côtiers de la sous-région.

La Côte d’Ivoire est devenue un point de transit prisé pour les trafiquants, selon le rapport de l’ONUDC.
Mais elle est loin d’être le seul pays de la région utilisé par ces réseaux. Tous les pays côtiers sont concernés. Selon l’office des Nations unies contre la drogue et le crime, depuis 2019, 16,6 tonnes de drogue ont été saisies au Cap Vert, 4,7 tonnes au Sénégal et près de 4 tonnes au Bénin. Au total, 57 tonnes de cocaïne ont été saisies dans la région depuis trois ans.
La Côte d’Ivoire est devenue un point de transit prisé pour les trafiquants, selon le rapport de l’ONUDC.
Mais elle est loin d’être le seul pays de la région utilisé par ces réseaux. Tous les pays côtiers sont concernés. Selon l’office des Nations unies contre la drogue et le crime, depuis 2019, 16,6 tonnes de drogue ont été saisies au Cap Vert, 4,7 tonnes au Sénégal et près de 4 tonnes au Bénin. Au total, 57 tonnes de cocaïne ont été saisies dans la région depuis trois ans.

Ads_post_leverdict
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.