Ad_newyear2023_amadouba

Sonko risque gros…une décision qu’il va payer très cher

Sonko sacrifié sur l’autel des deals…Ses alliés vont le lâcher dans l’affaire « Sweet beauté »

Ousmane Sonko est sur la pente raide et il risque de se retrouver seul dans son combat contre la justice qui s’apprête à le confondre dans l’affaire « Sweet beauté ». Selon des sources internes, le candidat du Pastef qui a fâché les leaders de la coalition pour son choix sur la candidature de Mamadou Lamine Thiam à la présidence de l’Assemblée sans consulter la conférence des Leaders, a suscité la colère du responsable moral du PUR et du patron de Taxawu Sénégal. Serigne Moustapha Sy, Khalifa Sall et plusieurs autres responsables comme Ahmed Aïdara se sont démarqués de la démarche en solo de Sonko.

sonkoQue ne fera Ousmane Sonko, rien que pour séduire Me Abdoulaye Wade afin d’obtenir son soutien en direction de l’élection présidentielle de 2024 ? Ousmane Sonko est prêt à tout. Sans recueillir les avis de ses alliés au sein de Yewwi Askan Wi, il s’est empressé de soutenir le choix de Me Abdoulaye Wade de porter la candidature de Mamadou Lamine Thiam à la présidence de l’Assemblée nationale. Ousmane Sonko tient à prouver encore que seuls ses intérêts comptent à ses yeux.

En tout cas, sa démarche fâche à Yewwi Askan Wi. Serigne Moustapha Sy, responsable moral du PUR et Khalifa Ababacar Sall sont très remontés contre lui. Ils ne pardonnent pas à Ousmane Sonko, le fait d’agir comme s’il était le leader de l’opposition qui pouvait se permettre de prendre des décisions à la place des autres. Il s’est rangé derrière le choix de Me Abdoulaye Wade de présenter la candidature de Mamadou Lamine Thiam, sans consulter ses alliés de Yewwi Askan Wi qui doivent eux aussi avoir leur candidat…

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.