Fourniture, qualité, prix : Ce que Macky attend de la Sen’Eau

Depuis que la Sen’Eau a succédé à la SDE, les Sénégalais qui s’attendaient à une amélioration de la qualité de l’eau et des tarifs semblent vivre un cauchemar. Surtout avec les prix de la Sen’Eau de loin plus élevés que ceux de la SDE, malgré les affirmations de la filiale de Suez. Le chef de l’Etat Macky Sall a sans doute compris la nécessité de taper sur la table pour changer la donne.

« Le Président de la République indique au Ministre de l’Eau et de l’Assainissement, l’importance primordiale de préserver la qualité des eaux du système du Lac de Guiers et de veiller à l’optimisation des coûts de production de l’eau potable, en vue de promouvoir l’équilibre financier du secteur et une tarification socialement acceptable aux usagers », indique le communiqué du conseil des ministres de ce mercredi.

Macky Sall met ainsi la pression sur le ministre Serigne Mbaye Thiam qui devra répercuter cette pression sur le DG de la Sones Charles Fall qui devrait à son tour rappeler à l’ordre la Sen’Eau.

Avant cette instruction, le chef de l’Etat a rappelé à ses hommes « l’urgence d’accentuer la modernisation des réseaux d’adduction en eau potable de la capitale et de sécuriser durablement l’approvisionnement en eau potable de Dakar et des villes de l’intérieur, au regard du développement urbain rapide noté ces dernières années ».

Macky Sall ne s’est pas uniquement intéressé à l’hydraulique urbaine, il s’est également prononcé sur l’eau en milieu  rural. Et c’est pour insister sur « la nécessité d’améliorer le système de gouvernance des concessions d’ouvrages hydrauliques ».

Le chef de l’Etat veut surtout le renforcement de l’entretien, la réparation et la fonctionnalité des ouvrages. Un travail qui devrait se faire « en relation avec les populations et les organisations communautaires de base ».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.