ad_cdc_qatar2022

Campagne électorale : Sonko refuse la protection des forces de l’ordre

Suite aux événements meurtriers de Tambacounda lundi dernier, l’État a décidé d’assurer la sécurité des candidats qui feront face à Macky Sall pendant la présidentielle. Une offre saluée par Idrissa Seck, Madické Niang et Issa Sall qui ont accueilli la Bip et le Gign à bras ouverts.

Cependant, selon le journal Les Échos, le leader de Pastef a opposé une fin de non-recevoir à la décision des pouvoirs publics de doter les candidats d’éléments de la police ou de la gendarmerie pour assurer leur sécurité. Mieux, Ousmane Sonko n’a pas daigné donner les raisons de son refus.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.