ad_cdc_qatar2022

Vol de près d’un milliard à la Sonatel : les agences touchées, les montants en cause

L’affaire de détournement d’offres de téléphones haut de gamme destinés aux clients de la Sonatel connaît des développements.

Les principales mises en cause, l’ingénieur commercial Ramatoulaye Sy et l’agent commercial Martine Stéphanie Bocandé ont été placées sous mandat de dépôt jeudi 25 mars.

Les receleurs présumés, Saliou Faye et Mohamed Lamine Guèye, commerçants au «marché Alizé», sont sous contrôle judiciaire.

Libération, qui révèle ces développements dans son édition de ce lundi, ajoute que l’affaire ne concerne pas que l’agence Sonatel Boulevard de la République où travaillent Ramatoulaye Sy et Martine Stéphanie Bocandé.

D’autres agences et services sont également touchés. Chaque entité étant concernée par une partie des 996 millions 843 962 francs CFA de préjudice déclarés par la société de téléphone dans sa plainte.

L’agence des deux principales accusées est atteinte à hauteur de 303 376 500 millions. Deux branches de la Direction des entreprises de la Sonatel sont touchées.

Il s’agit des services Commande-Livraison mobile (125 372 850 millions) et Pilotage et Livraison (59 624 300millions).

Les agences Cheikh Anta Diop (94 094 900 millions), Sea Plazza (68 900 300 millions) et Almadies (58 627 030) ont également subi un préjudice.

Libération souligne que la Sonatel précise que 79% des détournements présumés ont été relevés entre 2019 et 2021 tandis que plus du tiers de ceux-ci ont été enregistrés en 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.