ad_cdc_qatar2022

TROISIEME MANDAT : Cheikh Mbacké GADIAGA prend une décision forte

Invité à l’émission Balance de Walf-Tv ce mardi 30 août 2022, Cheikh Mbacjé GADIAGA s’est prononcé sur le sujet du troisième mandat qui polarise l’actualité politique, au Sénégal. Et c’est pour annoncer que le président de la République, Macky SALL, a bel et bien le droit de briguer le suffrage des Sénégalais en 2024. «J’ai déjà commis deux avocats français pour porter plainte éventuellement contre le chef de l’Etat sénégalais s’il ne se représente pas une troisième fois en 2024. La limitation des mandats est certes prévue par la Constitution du Sénégal, mais le premier mandat de 7 ans  de Macky Sall n’en fait pas partie», à déclaré l’invité du journaliste Pape NDIAYE qui, dans sa déclaration, vient de confirmer les positions de certains constitutionalistes tels que Ismaïla Madior FALL, Mounirou SY ou encore Professeur Babacar GAYE. Il justifie cette position par le fait que le Président SALL doit continuer ses chantiers et l’excellent travail qu’il en train accomplir depuis son élection en 2012 et sa réélection en 2019.

La position de Cheikh Mbacké GADIAGA sur le troisième mandat n’a jamais varié. On se souvient qu’en 2020 déjà, il validait la candidature de Macky Sall en 2024. Mieux, il a prié pour une victoire devant le Kaaba lors d’un pèlerinage à la Mecque.

Pour sa part, le président Macky SALL attendait la fin des élections législatives du 31 juillet dernier pour décliner officiellement sa position sur la question. Mais en attendant, ses lieutenants ouvrent déjà le boulevard du troisième mandat depuis que le grand Patron a remis les dirigeants de la CEDEAO à leur place. Ces derniers, on se le rappelle, voulaient lui faire signer une charte contre le troisième mandat. La logique du président SALL est très simple : C’est au peuple d’en décider et non à un syndicat de chefs d’Etat.

La redaction senegalinfo

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.