ad_cdc_qatar2022

Serigne Moustapha Sy, un digne descendant d’El Hadji Malick Sy

La loi islamique repose sur un ensemble d’interdictions telles que les intérêts (Riba) et tout ce qui relève des domaines d’activité jugés illicites (Haram). Selon les préceptes moraux de la sharia, le riche ne doit être qu’un intendant des dons de dieu c’est-à-dire qu’il n’est pas seulement tenu par le précepte général d’aumône mais un devoir plus spécifique de magnificence conforme à sa foi car épargner c’est défier la providence pour se fier à soi seul. Malheureusement l’islam qui nous interdit tout ce qui est illicite et nous incite au lieu de thésauriser à dépenser des biens pour secourir les indulgents, n’est pas celui qui est de mise au Sénégal.

L’argent du contribuable Sénégalais est utilisé pour corrompre de hauts dignitaires religieux descendants de familles maraboutiques. L’homme qui, grâce aux contrats pétroliers, accumule des milliers de milliards en profite pour distribuer l’argent du peuple à cette classe maraboutique qui ne rate aucune occasion d’applaudir ses forfaits. Certains y vont même avec des commentaires exagérés du genre jamais 1 sans 2 juste pour légitimer ce pourquoi ils ont indument acquis ces deniers publics. En réalité, ils se servent de la rhétorique religieuse pour obtenir des gains illicites et des avantages. Ils préfèrent traire les souffrances quotidiennes de leurs disciples à des fins mercantiles.

Mais, heureusement qu’il y a dans ces familles maraboutiques des patriotes et intellectuels, encore lucides et départis des biens mondains, qui refusent de tomber dans ce travers. Guidés par la vérité et par les prescrits de leurs aïeux, ils ne ratent jamais l’occasion d’éclairer la lanterne de leurs disciples. Au milieu de tout ceci, se trouve Serigne Moustapha Sy Ibn Cheikh Tidiane Sy Al Makhtoum. Un érudit qui fait de la rigueur morale la boussole qui guide ses actes et dont les faits et gestes sont ancrés sur la vérité rien que sur la vérité. Il ne fait pas partie de ces chefs religieux qui mobilisent toutes leurs énergies pour la promotion d’un chef adulé pour ses mallettes à billet.

Son sens de l’honneur, sa dignité et son amour profond pour le peuple Sénégalais font de lui une personne invendable. C’est l’une des raisons pour lesquelles il est actuellement le chef religieux le plus adulé du Sénégal. Le guide et responsable moral des Moustarchidines s’est fixé pour mission de rétablir les institutions de gouvernance mais aussi de transcender les clivages religieux pour consolider l’unité et la solidarité nationale.

Il ne fait pas partie de ces marabouts qui sont suivis pour leurs noms de famille ou pour leurs origines mais pour les messages qu’ils véhiculent. C’est l’une des raisons pour lesquelles ses conférences religieuses sont suivies par tous les Sénégalais toute obédience religieuse confondue. Ce qui est sûr, c’est qu’il ne manquera pas lors de la prochaine conférence qu’il compte organiser le jour du gamou de faire des déclarations fracassantes en donnant son avis sur la marche du pays. Un avis d’un expert chevronné et doté d’une capacité intellectuelle hors du commun.

La rédaction de Senegalinfo.sn pour mieux couvrir les événements liés au Gamou a envoyé des équipes à Tivavouane, Léona Niasséne et Ndiassane afin de mieux couvrir cet événement marquant la naissance du prophète.

La rédaction de Senegalinfo.sn

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.