ad_cdc_qatar2022

Grogne au sein de l’Administration pénitentiaire : Les explications du colonel Bocandé

Des séances d’explication ! ». C’est par ces termes que le directeur de l’Administration pénitentiaire a qualifié ce qui s’est passé dans les prisons de Louga, de Diourbel, de Louga et de Liberté 6, ce vendredi 27 mai. 
 
Selon Jean Bertrand Bocandé, « à l’origine, il y a eu une incompréhension par rapport à l’augmentation des salaires dont les forces de défense et de sécurité ont bénéficié ». Le colonel Bocandé a affirmé que « l’Administration pénitentiaire était prise en charge pour ce qui est de la dernière augmentation ». D’ailleurs, il fait savoir que la grille a été publiée depuis le 19 mai dernier. 
 
En ce qui concerne la discrimination évoquée par le Frapp, le colonel Bocandé botte en touche. « Il y a eu une régularisation pour l’Administration pénitentiaire et les autres forces de défense. L’augmentation allouée aux agents correspond à la même grille que les forces de police suivant les grades. Donc, il n’y a pas lieu d’évoquer une discrimination ». 
 
Le colonel Jean Bertrand Bocandé a tenu à rassurer sur le fait que la situation était revenue à la normale dans l’ensemble des services concernés.
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.