ad_cdc_qatar2022

Échec des négociations : Le médiateur de la Cedeao « réaffirme sa volonté » de poursuivre le dialogue avec les autorités maliennes

Le dialogue est encore possible entre les autorités maliennes et la Cedeao. Le rejet, par le médiateur Goodluck Jonathan, du chronogramme de 24 mois de transition proposé par le gouvernement du Mali, n’est pas de nature à rompre les négociations. Le médiateur, qui a quitté Bamako sans le compromis tant souhaité, ne ferme pas la fenêtre du dialogue. 
 
Dans un communiqué, Goodluck Jonathan a réaffirmé sa « volonté de continuer à discuter avec les autorités maliennes, afin de convenir d’un calendrier de transition acceptable ». 
Ainsi, il a demandé au comité local de suivi et aux experts de poursuivre leur travail avec les autorités maliennes. 
Goodluck Jonathan a également « réaffirmé la volonté de la Cedeao de soutenir le Mali dans la réalisation des aspirations de son peuple à la paix, à la bonne gouvernance et au progrès ». 
Pour rappel, la délégation de la Cedeao a rejeté le calendrier de transition de 24 mois proposé par la junte et campe sur sa position qui milite pour une transition de 12 à 16 mois. 
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.