ad_cdc_qatar2022

Eau et assainissement à Touba : Les travaux ne seront pas livrés avant le prochain Magal

La prochaine célébration du grand Magal de Touba risque de se dérouler en plein hivernage. Sur ce, les députés ont « exhorté le ministre et son équipe à prendre des mesures préventives ». En fait, ils ont soulevé les difficultés d’accès en eau potable à Darou Rahmane, Gouye Mbind et surtout au quartier Darou Karim. Dans ses déclarations, le ministre de l’Eau et de l’Assainissement a fait des aveux. « Le délai est très court pour garantir la résolution définitive de ce problème d’ici le prochain Magal à cause de certains paramètres notamment les termes de référence de l’audit du réseau et son exécution ainsi que l’évaluation du programme d’investissement et sa mise à niveau pour la reprise du réseau », a laissé entendre Serigne Mbaye Thiam. Il a rajouté que ce problème de délais, se pose également dans le domaine de l’assainissement de la ville sainte d’ici le prochain Magal.

« Car, le projet des eaux pluviales d’un montant de 20 milliards de FCFA est à l’étude et que les travaux devraient durer entre 8 et 12 mois sans compter les délais d’appel d’offres », a informé le ministre, ce lundi, à l’Assemblée nationale, lors du vote de son budget 2020 de son département. S’agissant de l’alimentation en eau durant le Magal de Touba 2019, le ministre a soutenu que tous les forages disponibles ont fonctionné durant cet évènement. Il a précisé qu’il y a eu 8% de quantité d’eau supplémentaire par rapport à l’année 2018. « Malheureusement, environ 5°% de l’eau produite à Touba est perdue du fait de la vétusté et de la mauvaise qualité du réseau de distribution », avance-t-il. Serigne Mbaye Thiam de rappeler que « le Président de la République a donné des instructions pour un audit du réseau hydraulique de Touba afin de résoudre cette question vitale pour le développement de la cité religieuse ».
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.