ad_cdc_qatar2022

Coulisses FIKA 2021 : Visite de Cheikh Baye Hady Niasse

Le marabout Cheikh Baye Hady Niasse a effectué une visite des stands à la foire internationale de Kaolack. Son grand père Cheikh Ibrahima Niasse est le parrain de cette sixième édition. Il a ainsi soutenu que l’union et la solidarité entre frères musulmans doivent persévérer. Il note que le président Serigne Mboup aime sa région, son pays, cela fait partie des qualités d’une bonne personne. ‘’ Il porte Baye Niasse dans son cœur, c’est pour cela nous avons tenu à venir à la Fika. Nous prions le bon Dieu qu’il t’accorde grâces et tout ton souhait pour la région’’, soutient-il. Cheikh Baye Hady Niasse signale qu’il est venu se solidarisé de l’accompagnement de son frère Baye Mbaye Ndeye Cissé au président Serigne Mboup. Baye Mbaye  satisfait de sa visite rend grâce à Dieu et trouve que la Fika est un apport pour le Saloum. Donc le seul geste de remercier Serigne Mboup est de se déplacer et s’imprégner de la foire. ‘’ Ne serait-ce que son amour pour Mawlana Cheikh Ibrahima nous devons l’accompagner et nous comptons travailler avec lui’’, dit-il. L’initiateur du projet Serigne Mboup rappelle que Mawlana Cheikh Ibrahima Niasse constitue un  exemple pour lui, de par son amour et son attachement à la région de kaolack. ‘’ Sa signature pour Kaolack est indéniable’’, laisse-t-il-entendre. Par ailleurs, il constate que le fait que le marabout Cheikh Baye Hady Niasse contribue au projet Touba Ca Kanam montre que l’union fait la force’’, souligne-t-il. Fatou Kiné Touré trouvée dans son stand Park entreprenariat un programme de la chambre de commerce d’industrie et d’agriculture de kaolack témoigne que leur projet a vu le jour grâce à la chambre. Une opportunité offerte à 50 jeunes entrepreneurs, 50 porteurs de projets formés dans la transformation céréale, fruits et légumes. Le représentant de la région médicale Saliou Diallo annonce qu’ils ont chaque jour un programme santé. ‘’ Des plats sont préparés à base de céréales locales, pour une bonne nutrition des enfants, une partie a été même donnée à la pédiatrie de l’hôpital El hadji Ibrahima Niasse de kaolack’’, annonce-t-il. Saliou Diallo décompte qu’ils ont reçu 70 visiteurs dans la journée d’hier dont la maladie tropicale négligée a été le thème. 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.