ad_cdc_qatar2022

Cheikh Amar répond à ses détracteurs

Lors de la rencontre du Comité directeur du Parti démocratique sénégalais (Pds), Me Wade a affirmé avoir prêté « 500 millions de FCFA » à Cheikh Amar pour soit disant développer sa mine de phosphate et vendre le produit à moindre coût. Et qu’il aurait même porte plainte contre l’homme d’affaires qui, selon lui, financerait Macky Sall. C’est une légende encore et Wade a tout dit sauf l’essentiel lui qui a effectivement porté plainte avant d’être débouté par le tribunal correctionnel.

Me Abdoulaye Wade a-t-il besoin d’argent pour espérer déstabiliser Macky Salle? On peut le penser en raison de plusieurs actes qu’il a posé ces derniers mois. mais surtout en tenant compte des graves propos tenus contre Cheikh Amar dont il vantait tout le temps les mérites jusqu’à lui remettre personnellement ses premières lettres à Macky Sall lorsqu’il a été éjecté du pouvoir (…).
Hier, en pleine rencontre du comité directeur, Me Wade a insinué qu’il a porté plainte contre Cheikh Amar après lui voir « prêté » 500 millions de Fcfa pour soit disant, développer la mine de Phosphate de Matamqu’il lui aurait donné alors que cette mine a été régulièrement acheté par l’homme d’affaires. L’ancien président d’ajouter qu’il a même porté plainte pour recouvrer ses fonds en accusant Cheikh Amar de se servir de l’argent de la mine pour… financer Macky Sall.
En vérité, Me Wade a déjà porté plainte devant le tribunal correctionnel de Dakar avant d’être débouté. Et ça, il a oublié de le préciser. Selon des sources judiciaires sûres, dans sa plainte donc l’ancien chef d’État évoque un prêt de… 5 milliards de Fcfa qu’il aurait accordé au patron de Tse. Un montant que conteste formellement Cheikh Amar qui a été très surpris en recevant une sommation puis une plainte après plusieurs appels de fonds communiqués par divers canaux. Il y’a de cela quelques jours, l’affaire a été jugée par le tribunal qui a débouté Wade, incapable de sortir un seul document, qui attesterait de ce prêt. L’ex Président, qui disait faire un hypothèque provisoire sur la… Cité Tre de l’homme d’affaires, est encore revenu à la charge pour porter plainte devant le tribunal civil.
Cette affaire est choquante pour plusieurs raisons. Comment un ancien chef d’État, qui dit partout être sorti du Palais avec 700.000. fcfa, pourrait t-il, s’il est vrai, prêter autant d’argent à un privé ? Et avec quel argent d’ailleurs ? Pourquoi Wade tente t-il de mettre la pression sur Cheikh Amar qui ne lui doit absolument rien du tout ? La vérité est que l’homme d’affaires a refusé de sortir de l’argent pour financer Wade ou le Pds. Et le seul moyen par l’ex Président après plusieurs tractations et jeux de Karim Wade ( nous y reviendrons ) était de lui mettre une pression judiciaire, en évoquant un prêt corroboré par aucun élément. Seulement des documents existent et prouvent comment Cheikh Amar a aidé, dans le désintérêt total, Wade qui a même fait dew.. décharges en son nom propre.
A court d’argent pour réussir son projet impossible de saboter le scrutin, Me Wade n’a pas seulement ciblé Cheikh Amar. Il met aussi une pression terrible sur Me Patricia Lake Diop, son notaire préféré jusqu’à une certaine époque mais aussi sur Me Moussa Mbacké qui a été obligé de lui dire ses quatre vérités.

Libération

La rédaction de senegalinfo.sn

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.