ad_cdc_qatar2022

Ousmane SONKO, un insidieux manipulateur 

Il ne rate jamais l’occasion de se faire distinguer, espérant du coup recevoir des dividendes politiques. L’homme tente d’incarner une personnalité qu’il n’est pas. Il a commencé ses singeries que lorsque sa mamelle nourricière a été inculpée pour vol de terrains. On comprend mal quelqu’un qui prétend défendre le respect du bien public et la reddition des comptes puisse rester bouche cousue suite aux déboires de l’ancien DG du Cadastre. La seule demeure qui porte son nom lui a été livrée par Tahibou NDIAYE raison pour laquelle il eut décidé de se rebeller dès l’instant que ce prédateur eut des problèmes avec Dame Justice.

 SONKO ferait mieux de nous dire comment dans et quelle condition sa femme qui n’a jamais connu ce qu’est un bulletin de salaire a-t-elle fait pour obtenir des terrains à côté de l’hôtel Anamo en face de l’aéroport Léopold Sédar SENGHOR. L’homme n’est pas celui qu’il prétend être et ses diarrhées verbales ne sont en réalité que des séances de striptease pour camoufler sa carence intellectuelle. Son dernier livre montre à suffisance qu’Ousmane SONKO est vide intellectuellement. 

Pour promouvoir la vente de son bouquin, il eut adopté une stratégie communicationnelle qui frise le ridicule en tentant de faire croire à l’opinion que son livre fut interdit de vente au Sénégal. Frôlant le record de mévente jamais enregistré pour un politicien, il eut fini de quémander pour que les gens lisent ce torchon. Cela ne suffisant pas, il fut obligé d’envoyer à coup d’émail indésirable ce ramassis de propos mensongers. Mais cela ne l’eut pas empêché de figurer en queue de peloton lors des élections législatives malgré toute la coalition de partis regroupés autour de sa pauvre personne. 

Les Sénégalais ont fini par démasquer ce monsieur dont la carrière politique est semblable à une bulle ou un pétard mouillé. Il a certes eu le départ d’un lion mais à l’arrivée des résultats des élections législatives, les Sénégalais l’ont remis à sa place de chat échaudé. Il s’était cru plein aux as à la suite du tintamarre médiatique qui avait suivi son limogeage. 

Mais il a vite fait de revenir à la raison allant même jusqu’à solliciter une audience auprès de l’ancien président du Sénégal alors qu’à l’époque où il faisait feu de tout bois il ne manquait jamais de s’attaquer aux libéraux. C’est donc vous dire que l’homme SONKO ne croit en rien sinon qu’aux terrains indument acquis. On ne l’a jamais entendu se prononcer sur le cas de l’ancien DG du cadastre, Tahibou NDIAYE. Il ne le fera jamais car il sait pertinemment le rôle que ce dernier eut joué pour que sa femme puisse obtenir ces joyaux situés en face de l’aéroport. 

Les Sénégalais avertis et conscients savent que l’homme SONKO use et abuse de la fourberie et de la conspiration pour façonner les esprits faibles avec des contrevérités et de la désinformation. Sa haine manifeste et ses spéculations de mauvaise foi n’ont d’égal qu’a sa volonté pourrie et obsolète d’effacer son passé peu glorieux à la Direction des Impôts et Domaines où il n’était qu’un simple subalterne qui passait le clair de son temps à regarder des films pornographiques dans son bureau.

 La rédaction de Senegalinfo.net reviendra plus largement sur le cas de cet ancien inspecteur des impôts et domaines qui a su marquer son empreinte en manipulant insidieusement une certaine masse crédule. Les fumées s’échappant des cendres de tous ses faits et gestes à la Direction des Impôts et Domaines ne se sont pas encore disséminés. Par voie de fait, nous vous 

promettons de revenir dans nos prochains numéros à la charge pour éclairer la lanterne des Sénégalais sur ce morpion dont la seule et sombre perspective politique n’est qu’une simple illusion paranoïaque et mégalomaniaque. 

J. F. GUILLABERT 
La rédaction de Senegalinfo.net 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.