ad_cdc_qatar2022

Journée mondiale des toilettes Serigne Mboup promet l’installation de 300 toilettes à Kaolack

JOURNEE MONDIALE DES TOILETTES
Serigne Mboup promet l’installation de 300 toilettes à Kaolack
La journée mondiale des toilettes a été célébrée hier, en marge de la Foire internationale de Kaolack (Fika), par l’association pour la promotion de la femme sénégalaise (Aprofes). D’après la coordonnatrice de la zone centre et Est Usaid Accès, Aicha Séne, Serigne Mboup a été choisi. L’objectif visé est de pouvoir identifier des partenaires financiers, montrer la valeur des toilettes dans une concession, de conscientiser les populations et tout ce qui est personne ressource locale, des personnes qui puissent s’engager à prendre en charge la question. La représentante d’Aprofes, Thioro Diouf de dire que les initiatives d’Aprofes Sagal est de créer des toilettes à chasse manuelle qui visent la réduction des mouches, des pathogènes et des odeurs. Elles ont une durée de vie très longue, offre confort et intimité. Des latrines ventilées adaptées aux zones rurales et parfois aux petits centres ruraux, facile à entretenir. La construction, annonce-t-elle, constitue en une journée. Avant son discours, le Président Serigne Mboup a effectué une visite dans le stand d’Aprofes Sagal. Il adhère au projet et comptent vulgariser le projet en installant 200 à 300 toilettes. Il a magnifié le choix porté sur sa personne, il a encouragé les organisateurs, tout en rappelant que Kaolack a deux problèmes majeurs que sont : L’insalubrité, dont la solution pour ce facteur figure en grande partie dans son programme pour la ville de Kaolack. Un échantillon des toilettes sera installé au cœur de ville de Kaolack. Le Président Serigne Mboup en a profité pour répondre à ses détracteurs qui disent qu’il veut s’accaparer de tous les projets à Kaolack. ‘’ Ces gens ne savent pas que la région n’est pas un gâteau à partager, mais l’expérience et l’expertise comptent dans toute chose et c’est ce qui payent. Le cœur a montré ses preuves, de même que le port de Kaolack qui fait accoster plus de 300 bateaux, alors qu’avant il n’avait pas cette capacité. L’Aprofes a pour mission de contribuer à la promotion et à la défense des droits des femmes sénégalaises en vue d’un développement durable des communautés.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.