ad_cdc_qatar2022

Décrispation du climat politique : Tout cela c’est grâce à Serigne Touba (par Pr Samb)

Moustapha Samb est un homme politique, Docteur en communication. Le professeur au Cesti de Dakar et spécialiste de la communication politique, invité mardi de Senego, passe au tamis les retrouvailles Wade-Macky à Massalikul Jinan, les perspectives politiques, avec notamment la sortie de prison de Khalifa Sall et autre retour de Karim Wade.

Retrouvailles Wade-Macky à Massalikul Jinaan

C’est un événement historique, c’est le bon Dieu qui a décoré Serigne Touba au cœur de Dakar et à la face du monde. Le Khalife général des mourides, en sage, patriarche et homme de Dieu a inspiré cette belle initiative qui marque le début de la décrispation politique au Sénégal. Les Présidents Macky Sall et Abdoulaye Wade ont eu le mérite de venir répondre à cet appel, qui semble être une cerise sur le gâteau, en marge de cette rencontre bénie, d’une dimension exceptionnelle. Le président Macky Sall mérite une double félicitation. D’abord, par son geste magnanime, consistant à aller vers Abdoulaye Wade, son père, pour lui tendre la main, ensuite et surtout en signant, dès le lendemain, un décret accordant la grâce à Khalifa Sall.

Un pas important pour la décrispation du climat politique ?

C’est aussi une manière d’ouvrir le jeu politique, car Khalifa Sall et ses partisans savent pertinemment que les ambitions politiques de leurs leaders passeront nécessairement par l’amnistie. C’est un secret de polichinelle, Abdoulaye Wade ne perdra pas du temps pour demander à Macky Sall de régler la question liée à l’amnistie de Karim Wade et celle, peut-être, de Khalifa Sall, pour aller dans le sens voulu par le khalife général des mourides, c’est-à-dire vers un l’apaisement du climat social et politique.

Le sort de Karim Wade et Khalifa Sall ?

Par-delà donc l’émotion, Abdoulaye Wade, en tant que juriste chevronné, aura comme souci principal, la réhabilitation définitive de son fils qui sera bientôt investi comme le patron du Parti Démocratique Sénégalais (Pds). Pour Khalifa Sall, il n’est pas exclu que sa situation évolue, tout dépend des discutions entamées avec le chef de l’Etat suite à la volonté du Saint homme de voir ses déférents ténors de notre vie politique, aplanir leurs divergences et travailler à la paix sociale et à la concorde nationale. Il ne faut surtout pas exclure, les agissements probables de certains militants socialistes (ceux de Khalifa Sall notamment) pour la reconquête des droits politiques de leur leader.

moustapha samb professeur - Wade, Macky et Khalifa : "Dieu a décoré Serigne Touba à Dakar" (Pr Samb)

senego

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.