AFFAIRE NDINGLER : Pourquoi Pastef n’attaque plus Babacar Ngom Sédima

L’on se rappelle tous du conflit foncier opposant une partie de la population de Ndingler et l’opérateur économique BabacarNGOM qui voulait lancer un projet d’agro busines dans cette localité.Le membre de Pastef Diomaye FAYE avait engagé toute une campagne contre le patron de Sedima. Il avait réussi à enrôler plusieurs jeunes et des vieux dans cette bataille devenue une affaire nationale. L’ex Ministre Karim Fofana avait d’ailleurs pris l’affaire en main pour trouver une solution. La société civile à travers le Forum civil s’était également impliquée. Mais tout d’un coup, silence radio. On en parle plus. Ndingler est oublié. Et personne ne s’est demandé pourquoi et comment cette crise a été gérée.

En vérité, Babacar NGOM et Diomaye FAYE de Pastef ont négocié directement pour étouffer l’affaire. Alors, ce membre de Pastef qui était à la base du soulèvement des populations, a réussi à calmer les  contestataires qu’il instrumentalisait contre l’opérateur. Depuis lors, l’affaire Ndingler est enterrée. La puissance financière de Babacar NGOM est-elle passée par là ? Dans tous les cas, le dossier a été étouffé et BabacarNGOM s’est enrichi de nouveaux amis «pastéfien » :  Ousmane SONKO et Diomaye FAYE.  Babacar NGOM est devenu l’un des meilleurs amis d’Ousmane SONKO. En vérité, il est tombé dans le piège de ce cartel de Pastef qui agite des dossiers dans le but d’expression une pression médiatique (comme l’affaire des 94 milliards) pour ensuite négocier avec les concernés afin d’encaisser des commissions…

Voilà pourquoi, Pastef ne s’attaque plus à Babacar NGom et Ndingler a été rangé dans les tiroirs de la SEDIMA au milieu des billets mauves… Abdoulaye DIA Sénico a été à un moment donné dans le viseur de ces dealers de Pastef. TahirouSARR lui a catégoriquement refusé de jouer ce jeu… Plusieurs opérateurs économiques souffrent en silence, du chantage d’inspecteurs des impôts militants politiques. Par exemple, les contrats enregistrés aux Impôts et Domaines de plus d’un milliard sont copiés et utilisés comme arme de chantage contre les hommes d’affaires, par des fonctionnaires acteurs politiques. Il est alors facile de comprendre pourquoi, Babacar NGOM était à la conférence d’Ousmane SONKO. Ils ont désormais les mêmes intérêts et Babacar NGOM a peur de voir son nom traité dans les média.
par Dakartimes

Ads_post_leverdict
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.