ad_cdc_qatar2022

PRODAC : Mame MBAYE NIANG annonce une plainte contre  SONKO 

Dans son face à face avec la presse de cet après-midi, Mame Mbaye NIANG a apporté un cinglant démenti à Ousmane SONKO qui dit détenir un rapport de l’IGE qui l’incrimine dans la gestion du PRODAC. Le ministre Mame Mbaye NIANG annonce une plainte contre le leader de PASTEF qu’il accuse de diffamation. Senegalinfo vous propose l’intégralité de son discours.

Mesdames et Messieurs, bonjour

 Je suis conscient qu’à pareil moment, nous devrions taire tous nos différends et divergences de quelque origine qu’ils soient, pour une union sacrée autour de nos braves Lions qui, comme à l’accoutumée, nous représentent dignement au cercle des grandes nations du football.

Nous leur témoignons notre soutien infaillible et croyons fermement en leur capacité à réaliser un parcours élogieux durant ce tournoi.

 Mais malheureusement, certains d’entre nous, Sénégalais qui n’en ont cure de la cohésion nationale, choisissent cette période de trêve pour s’illustrer comme à leur habitude, la trompette du dénigrement et de l’insulte à la bouche.

 En effet, Mesdames et Messieurs, lors d’un de leurs nombreux points de presse intempestifs, un des membres de la Conférence des Leaders de la Coalition YEWWI-ASKAN-WI, déjà condamné par l’opinion publique pour ses mœurs viles et ses fréquentations peu recommandables, Ousmane SONKO, puisque c’est de lui qu’il s’agit, s’est encore adonné à son activité favorite consistant à calomnier, diffamer et porter de fausses allégations sur des personnes vertueuses.

 Ousmane SONKO, dans son exposé dit détenir un rapport de l’IGE qui m’aurait épinglé, rapport relatif au marché passé par le PRODAC pour la construction des Domaines Agricoles Communautaires (DAC).

 A Ousmane SONKO, je réitère, il n’y a aucun rapport de l’IGE relatif au PRODAC qui m’incrimine ou plus simplement qui me désigne comme responsable d’une quelconque faute, à fortiori d’une infraction.

 Si vous vous étiez imprégné des dispositifs légaux et réglementaires de notre République, et aviez été plus présent à la Mairie de Ziguinchor pour exercer pleinement vos fonctions, vous auriez certainement compris qu’en tant que ministre de tutelle technique du PRODAC, il m’était impossible de m’immiscer dans l’administration de celui-ci, à plus forte raison d’avoir une responsabilité dans la passation de marchés laquelle, sauf délégation, est exclusivement dévolue au Coordonnateur du PRODAC nommé par décret par ailleurs Administrateur des Crédits et ordonnateur des dépenses.

 Et pourtant malgré tout cela, lorsque des rumeurs de prétendues malversations ont occupé l’actualité lié à ce marché suite à une mission de vérification que j’avais moi-même, en ma qualité de tutelle technique, sollicité auprès du ministre en charge de l’Economie et des Finances, j’ai offert de démissionner de mon poste de ministre pour laver mon honneur.

 Qu’en est t-il de vous, sur qui pèsent lourdement des accusations corroborées par des indices graves et concordants ? La seule fois où vous vous êtes senti député, c’est lorsque vous avez eu besoin de l’immunité juridictionnelle qu’elle confère.

 Dans de telles situations, les valeurs cardinales de notre religion et de nos traditions nous obligent au silence et à l’exil. Moi Mame Mbaye NIANG, citoyen sénégalais, en appelle à votre dignité ou tout au moins ce qui l’en reste, pour aller sans bruit, ni point de presse, ni incitation à un mortel combat, produire devant la Justice le rapport de l’IGE et les preuves de vos allégations mensongères et diffamatoires. Une plainte a été déposée à cet effet.

 Il est vrai, pour terminer, que les profondeurs de la langue française ne me sont pas toujours accessibles, encore moins pour vous qui accusait, sans la moindre modestie.

Cependant, qu’il me soit permis de rappeler, en toute humilité, que je suis titulaire d’un baccalauréat D correspondant actuellement à la série scientifique S2. Après, un passage à la faculté des Sciences de l’Université Cheikh Anta DIOP, j’ai été admis à la prestigieuse école de l’EAMAC d’où je suis sorti avec un diplôme me qualifiant comme Contrôleur Aérien Aiguilleur du Ciel, métier que j’ai exercé avec honneur jusqu’en 2012.

C’est à partir de cette année-là, et par la grâce de Dieu que j’ai bénéficié de la confiance de Son Excellence Macky SALL Président de la République du Sénégal, qui m’a fait occuper, jusqu’à ce jour de hauts postes de responsabilité.

 Comme vous le savez, les personnes pressenties pour occuper ces hautes fonctions sont nommées par décret et doivent systématiquement, et préalablement à leur nomination, faire l’objet d’une enquête de moralité, formalité que Ousmane SONKO, par tous ses excès de perversité, de perfidie, de méchanceté et de haine, peinerait à satisfaire.

 Ô les croyants ! Soyez fermes dans vos devoirs envers Allah et soyez des témoins équitables. Et que la haine pour un peuple ne vous incite pas à être injustes. Pratiquez l’équité: cela est plus proche de la piété. Ayez de la piété envers Allah. Certes Allah est Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites. Sourate 5 la table verset 8. Convenait avec moi que l’on juge une personne sur les actes qu’il commet et non sur ses paroles.

 Je vous remercie pour votre temps et votre attention.

La rédaction Senegalinfo

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.