Pourquoi Matar BA et Abdoulaye DIOP sont limogés

On en sait un peu plus sur les raisons qui ont conduit au limogeage des ministres Matar BA (Sports) et Abdoulaye DIOP (Communication). Il existe d’autres explications qui justifient leur départ du gouvernement. Au delà notamment des raisons politiques invoquées selon lesquelles le ministre Abdoulaye DIOP n’a pas gagné sa localité lors des législatives, Sédhiou en l’occurence. Un tel argument ne peut valablement résister, sinon Matar BA qui a gagné Fatick haut la main, aussi bien lors des Locales que des Législatives 2022, allait figurer en bonne place dans le nouvel attelage gouvernemental. Mais que nenni !  

Il nous revient que le duo Matar BA-Abdoulaye DIOP a payé cher sa gestion scandaleuse des marchés publics. Durant leur magistère, ces deux ministres ont octroyé plusieurs marchés gré à gré à un patron de presse qui dirige un célèbre site internet de la place. Au lieu de passer par un appel d’offres transparent en bonne et due forme, conformément au Code des marchés publics, le népotisme et le clientélisme ont prévalu dans l’attribution de ces marchés de l’Etat. 

Le cas du ministre Matar BA est plus flagrant. Il a pesé de tout son poids pour que son ami homme d’affaires et entrepreneur Mbaye FAYE, directeur général de la CSTP/SA (Compagnie sénégalaise de travaux publics), rafle presque tous les marchés liés à la réfection et à la construction de certaines infrastructures sportives. Or, l’exécution des marchés gagnés par ce Mbaye FAYE révèle un véritable scandale. Tout le monde se rappelle du drame de Demba DIOP qui a causé 9 morts et plusieurs blessés chez les supporters de Mbour. Des morts sans coupables. Un drame qui reste impuni. Toutes les personnes sont en liberté.

Sadio MANE avait tapé sur la table pour dénoncer la qualité de la pelouse du stade Lat-Dior dont les travaux de réhabilitation étaient confiés à l’entreprise de Mbaye FAYE, pour un montant de 1 millard  850 millions 123 mille 059 FCFA. On a vu ce qui s’est passé par la suite…

Entre 2014 et 2022, plusieurs marchés octroyés à Mbaye FAYE ont été annulés par l’ARMP, pour non conformité à la règle de passation de marchés. Par exemple, les travaux des stades régionaux de Kaffrine, Kédougou et Sédhiou lancés par le ministère des Sports pour 3,5 milliards de F CFA. 

Et ce n’est pas tout. Après avoir été choisi pour l’exécution des travaux de construction et d’équipements de bâtiments annexes dans le cadre du projet de Parc des technologies numériques (PTN), l’entreprise de Mbaye FAYE s’est vu retiré le marché de plus de 10 milliards FCFA, sur demande de la Banque Africaine de Développement (BAD). Celle-ci   a constaté que l’attribution du marché ne s’est pas déroulée dans les règles de l’art. Ne parlons même pas des inondations.

De tels scandales ne peuvent être cautionnés par le chef de l’Etat, Macky SALL, qui a fait de la gestion sobre et vertueuse sa méthode de gouvernance.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.