Ad_newyear2023_amadouba

Point de vue sur le Salon de l’immobilier Paris 17-18 décembre 2021

Par Oumar  SOW

PDG  ODIS Groupe INTERNATIONAL

Les rideaux sont tombés sur le salon de l’immobilier de Paris. A l’initiative de l’infatigable Président  de Sept Afrique, la rencontre a vu la participation remarquable d’un parterre d’experts  dont les échanges ont ouvert d’importantes perspectives,  qui sans nul doute s’intégreront harmonieusement dans la concrétisation  des objectifs   du  Plan Sénégal Emergent PSE.

En tant que participants, je ne peux m’empêcher de faire part des sentiments qui m’habitent aux termes des travaux.

Il s’agit de  remerciements chaleureux adressés au son excellence le Président Macky pour son soutien essentiel à la réussite du salon de l’immobilier de Paris. Ses représentants ont été à la hauteur de leurs missions, de son Excellence Monsieur l’Ambassadeur du Sénégal en France aux Directeurs en passant par Monsieur le Consul, et tous les Directurs Généraux.

Au cours des échanges, l’exacte mesure des besoins du moment a été prise, les opportunités d’affaire identifiées, les modalités de mise en œuvre dégagées.

L’urgence signalée reste   l’accompagnement de l’ambitieux programme du Président Macky SALL de doter au sénégalais moyen un logement décent dans un cadre de vie décent.

De grands  pas sont en train d’être accomplis avec des résultats probants obtenus à travers  les initiatives en cours portées par :

* Programme Zéro Bidonville chargé de la  lutte contre les « déficiences multiformes et multi sectorielles » qu’engendre la multiplication des bidonvilles sur le territoire sénégalais, le Projet 100 000 Logements en fast-track  est un des maillons, avec  500 000 ménages qui devront être touchés d’ici 2035  par :

-une mise à niveau des bidonvilles via des travaux d’aménagements et d’équipements

-la redynamisation économique des bidonvilles

-le renforcement des capacités des collectivités locales et territoriales.

       *Le Projet « Une Famille – Un Toit » un des principaux leviers du volet habitat du Plan Sénégal Emergent, ambitionne de faciliter l’accès à un logement décent aux sénégalais à faibles et moyens revenus.

       *Les projets de Pôles Urbains, avec :

  • Le Pôle Urbain de Diamniadio sous le pilotage de la Délégation Générale à la Promotion des Pôles Urbains de Diamniadio et du Lac Rose (DGPU),.
  • Les Pôles Urbains de la région de Dakar : ou, de Daga-Kholpa-AIBD-Kirène, de Yenne, Déni Birame Ndao, et de Bambilor, ainsi que les projets de Pôles Urbains dans toutes les autres régions du Sénégal ;
  • les Zones d’Aménagement Concertés  (ZAC), pilotées par la Direction de l’Urbanisme et de l’Architecture (Composante DUA) ;
  • les projets d’habitat social initiés par les coopératives d’habitat, et pilotés par la Direction de la Promotion de l’Habitat Social;
  • la rénovation urbaine et les restructurations de quartiers,   Plusieurs programmes d’Habitat de grande envergure sont en cours de réalisation. Ils sont initiés avec le soutien direct ou indirect de l’Etat, par :
  • les sociétés publiques comme :
    • la Société Nationale des Habitations à Loyer Modéré  ;
    • la Sicap SA anciennement Société Immobilière du Cap-Vert – SICAP
    • la Caisse des Dépôts et Consignations
  • les promoteurs privés, avec, en plus de ceux impliqués au niveau du Pôle Urbain de Diamniadio :
    • ADDOHA Sénégal
    • l’Institution de Prévoyance Retraite du Sénégal
    • la Caisse de Sécurité Sociale

Au regard de tout ceci, on se doit de reconnaitre et surtout de saluer la clairvoyance de Monsieur le Président Macky SALL. En effet l’habitat est devenu  un enjeu stratégique majeur pour le Sénégal.

Dès il y a lieu de procéder à la « dynamisation du secteur immobilier » à travers la mise en place d’un écosystème de construction qui en plus de booster la consommation locale, permettra de faire face aux gros risques urbains, à l’insécurité et au  chômage  surtout des jeunes diplômés ou même sans formation initiale.

Leur prise en charge par une insertion dans le tissu économique se pose en termes de sécurité publique, de justice sociale,

La mise en œuvre de l’acte 3 de la  décentralisation en vue d’un  développement plus équilibré, à travers la promotion de terroirs et de pôles économiques viables en tirera d’importants profits

Comme nous le rappelions, l’énergie très positive qui est en nous « Jeunes Entrepreneurs du Sénégal » est largement suffisante pour arriver avec les pouvoirs publics à  favoriser le développement de la production locale de matériaux et l’émergence d’une filière BTP « low-cost » avec des « champions » sénégalais capables, à terme, d’exporter leurs services à l’échelle régionale.

C’est une opportunité que nous jeunes entrepreneurs du Sénégal  voulons saisir pour accompagner effectivement et efficacement la mise en œuvre du Plan Sénégal Emergent (PSE).

Nous sommes à même de développer pas mal de projets immobiliers pour proposer des logements financièrement à la portée du Sénégalais moyen.

Mieux, nous avons les moyens humains, financiers et techniques d’être au cœur de l’émergence de nouveau pôles urbains.

Ce serait aussi le meilleur moyen pour nous « Les jeunes Entrepreneurs du Sénégal »  de profiter des opportunités du secteur de l’immobilier au Sénégal et en Afrique.

N’est pas là, un levier sur lequel compter, pour la création d’emplois, la formation et l’insertion des jeunes aux métiers du bâtiment ?t

Nous avons la conviction qu’une politique de préférence nationale  dans l’immobilier pourrait régler pas mal de problèmes qui aujourd’hui assaillent notre pays.

Le « Mouvement des Jeunes Entrepreneurs du Sénégal »  est dans les dispositions pour hisser le niveau de construction de logements sociaux, à un niveau jamais atteints. Pour ce, il lui faut la confiance du Président de la République, son soutien et celui de son gouvernement.

C’est pourquoi, nous lançons un appel vibrant à Monsieur le Président de la République, pour appuyer « Les jeunes Entrepreneurs du Sénégal », dans la construction des infrastructures de nos rêves.

N’est pas que le rêve fécond les grandes actions ?

Aujourd’hui les rêves commencent à être des réalités palpables dans notre pays.

20% de réalisation du projet  100 000 logements, inauguration imminente, du Train Express Régionale, pas mal d’autoponts, généralisation des bourses familiales, pôle urbain de Diamniadio, Redressement stratégique du secteur énergétique , hub logistique et industriel régional, Dakar Aréna et Arène nationale, les programmes sociaux, Electrification rurale….

C’est cela  le  Plan Sénégal Emergent (PSE)adossé à la vision d’« Un Sénégal émergent en 2035 avec une société solidaire dans un Etat de droit ».

Vive le Sénégal Emergent

Oumar SOW

PDG  ODIS GROUPE  INTERNATIOANL

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.