Ad_newyear2023_amadouba

Macky vers une large victoire…Un grand marabout donne des consignes de vote

Le président de la République, Macky Sall va-t-il encore conserver sa majorité confortable à l’Assemblée nationale au soir du 31 juillet 2022 ? Tout porte à le croire car des consignes de vote commencent à fuser des milieux maraboutiques en direction de la coalition Benno Bokk Yaakaar dirigée par l’ancien premier ministre Aminata Touré dite Mimi…Et l’une des premières consignes de vote pour donner une majorité confortable à Macky, vient d’un grand guide religieux de la confrérie mouride…

La religion et la politique sont indissociables au Sénégal. L’implication de chefs religieux dans la marche politique de notre pays date d’avant indépendance. Les soutiens du guide de la confrérie Mouride à Senghor ou encore le fameux Ndigël de Serigne Abdou Lahat à Abdou Diouf quand bien même l’adversaire de ce dernier était maître Abdoulaye Wade, un fervent mouride. Et certains politiciens ont compris que le vote mouride était la première marche qui mène au Palais de l’avenue Léopold Sédar Senghor.

Idrissa Seck ne dira pas le contraire, lui qui a quitté la grande confrérie Tidiane pour se muer en talibé mouride. Certains diront, comme son entourage, qu’il a vu Serigne Touba en rêve. Et pourtant les autres, la majorité des Sénégalais, déduisent que Idrissa Seck est devenu mouride pour se donner une chance de devenir président de la république. Et Idrissa Seck n’est pas le seul dans ce cas, car plusieurs politiciens se sont créés des marabouts alors qu’ils sont autoproclamés « Ibadou » ou orthodoxes musulmans qui écartent toute forme de confrérie. Sonko est un exemple de cette nouvelle forme d’allégeance.

Aujourd’hui, à 60 jours des élections législatives, c’est le parti au pouvoir qui bénéficie de la puissante voix d’un marabout-politicien qui jouit d’une très grande audience auprès des jeunes et qui possède l’une des organisations les plus puissantes de la confrérie mouride. En plus de son parti politique qui est présent à l’Assemblée nationale depuis deux législatures, ce marabout est toujours courtisé par les partis politiques au pouvoir…depuis Abdou Diouf.

C’est un communiqué du Parti de la Vérité pour le Développement (PVD) de Serigne Modou Kara qui vient propulser la coalition Benno Bokk Yaakaar comme le plus grand favori de ces élections législatives sans risque d’une cohabitation. Serigne Modou Kara appelle « tous les responsables, militantes, militants et sympathisants afin de gratifier une majorité écrasante à Son Excellence le Président Macky SALL au soir du 31 juillet 2022. ».

Et dans le communiqué, le Parti de la Vérité pour le Développement (PVD) de Serigne Modou Kara se réjouit de la place accordée sur sa liste proportionnelle à Sokhna Dieng qui n’est autre que l’épouse du guide religieux. Il faut rappeler que Sokhna Dieng est une talentueuse journaliste qui a tenu haut le pavé la présentation du journal télévisé de la RTS en 1984 avant de devenir la première femme à directrice de la télévision nationale (RTS) en 1986.

macky

Pour le parti du guide religieux, le choix de Sokhna Dieng s’appuie sur l’approche empirique et la compétence de l’épouse du marabout. Ce compagnonnage entre le président Macky Sall et le guide religieuxCheikh Modou Kara Mbacké semble rouler sur de bons rails avec la bonne place de Sokhna Dieng sur la liste de Benno. Et c’est à travers le communiqué ci-dessous que le parti PVD a fait savoir sa satisfaction en donnant des consignes de vote.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.