Ad_newyear2023_amadouba

MACKY SALL : 25 milliards dépensés pour 1.357 daaras  

L’État a réservé une part belle aux daaras dans le cadre de ses projets et programmes. Le président de la République l’a fait savoir lors de la rencontre avec la communauté des Daaras à Dakar. De nombreuses réalisations ont été effectuées depuis l’arrivée du pouvoir en place, des maîtres coraniques ont été également recrutés, en plus des Daaras traditionnels ont été réhabilités, etc. «Ainsi, depuis 2012, l’État a mis en place des projets et programmes spécifiques d’envergure nationale au bénéfice de 1. 357 daaras, pour un investissement total de plus de 25 milliards FCFA. Cela a permis, entre autres réalisations, la construction et l’équipement de 64 daaras modernes, dont 8 en cours d’achèvement ; la réhabilitation de 99 daaras traditionnels ; le soutien à 76 daaras préscolaires et la construction en cours de 14 daaras préscolaires publics ; le recrutement de 100 maîtres coraniques dans la fonction publique ; le recrutement et la formation de 665 prestataires de services pour les daaras ; la formation de 76 maîtres coraniques pour les daaras préscolaires ; la formation de 1.581 membres de comités de gestion des daaras».

 Poursuivant, le président Macky SALL de mentionner «s’y ajoute que les diplômés en arabe qui remplissent les conditions sont également admis à participer au concours d’accès à la prestigieuse Ecole nationale d’Administration. Afin de mettre en cohérence cette nouvelle dynamique de valorisation des daaras et des diplômés en langue arabe, j’ai mis en place, en mai 2021, un Bureau d’assistance aux daaras et aux diplômés de l’enseignement Arabe. Cette nouvelle structure, rattachée à la Présidence de la République, est chargée, entre autres, de promouvoir la concertation avec les acteurs, organisations socioprofessionnelles et personnalités religieuses assurant le fonctionnement du système des daaras. Elle accordera une attention particulière aux programmes d’insertion, d’emploi, de financement et de protection sociale des apprenants, de leur encadrement et des diplômés de l’enseignement arabe», a-t-il conclu.

La rédaction Senegalinfo

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.