Il insulte Macky Sall sur Tik Tok et confesse sa…

Boubacar Bao alias Akad est un «rastaman» au corps frêle et à la verve musclée a eu la surprise de sa vie. Il a été cueilli par les gendarmes de la section recherche de Dakar. il s’est récemment fait connaître  à travers une publication sur Tik Tok où il déverse des insultes sur le Président Macky Sall. Sur la vidéo en question, il se défoule sans réserve sur le chef de l’Etat en répondant aux questions de la personne qui le filmait.


La Brigade de recherches de Dakar s’est saisie de l’affaire et a ouvert une enquête. Celle-ci leur a permis d’identifier l’insulteur et de localiser à Yeumbeul le téléphone ayant servi à la réalisation de la séquence incriminée.
Le journal  Libération dans sa publication de  ce mercredi renseigne que les gendarmes se sont rendus à Yeumbeul vendredi dernier. Sur place, ils ont interpellé un certain Ousseynou Touré dit Diaz, qui était en possession de l’appareil de marque Huawei. Sur celui-ci, les enquêteurs ont retrouvé d’autres vidéos où Macky Sall est vertement insulté.

Le journal rapporte que s’il a reconnu avoir filmé la séquence qui a mis la puce à l’oreille des gendarmes, Diaz assure que les autres ont été réalisées à son insu.

Après avoir remarqué que la vidéo où Akad insulte le chef de l’Etat a été prise à la gare routière de Gossas, des éléments de la Section de recherches de Colobane se sont rendus sur place. Avec l’appui de la brigade locale, ils ont interpellé Boubacar Bao.

Libération rapporte que ce dernier a reconnu les faits. Mais il fera une déclaration surprenante : en effet, informe le journal, il a réaffirmé sa «haine» contre Macky Sall. Une manière de montrer qu’il ne regrette pas son geste.

Les deux mis en cause ont bénéficié d’un retour de parquet hier. Libération renseigne qu’ils seront présentés ce mercredi au Doyen des juges, qui a hérité du dossier.

Diaz et Akad risquent gros. Le procureur ayant requis contre eux le mandat de dépôt, d’après le journal.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.