Dialogue national : Serigne Mboup dit non à la reprise du processus électoral

Réagissant au discours de Macky Sall hier avec la presse locale, Serigne Mboup a exprimé son désaccord avec le président de la République, en ce qui concerne la reprise du processus électoral que souhaitent les candidats recalés. Sur RFM, le maire de Kaolack et candidat à la Présidentielle déclare : « Reprendre le processus électoral, c’est contredire le Conseil constitutionnel qui a déjà validé la liste des 19 candidats. »
 
Pour M. Mboup, vouloir inviter au dialogue les candidats déjà validés par le Conseil constitutionnel et ceux recalés peut compliquer les choses. «Je pense que le président Macky Sall ne devrait pas mélanger les candidats recalés qui réclament une reprise du processus et les candidats valides qui exigent une date de l’élection. Cela pourrait créer une division au sein des candidats et on ne le souhaite pas ».
 
Toutefois, Serigne Mboup tient à ce qu’on  organise la présidentielle avant le 2 avril. « quitte à ce qu’on réduise le temps de la campagne » électorale, soutient-il.
 
À préciser que le chef de l’État a souligné que le sort des « candidats spoliés » qui réclament la reprise du processus sera abordé lors du dialogue prévu le lundi 26 et le mardi 27 février 2024.
Ads_post_leverdict
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.