ad_cdc_qatar2022

A côté de Ndeye Nancy Niang écroué Mamadou Lamine Ngom en fuite

A côté de Ndeye Nancy Niang écroué Mamadou Lamine Ngom en fuite, une troisième personne a joué un rôle actif dans l’affaire de
grand banditisme dont a été victime la société «Re-energy » etson directeur général Rahul
Chandra. En effet, si Rahul Chandra a mis à la disposition de Ndèye Nancy Niang de l’urée
d’une valeur de 3,9 milliards de
Fcfa, c’est parce que cette dernière lui avait surtout fait croire qu’un acheteur était prêt à tout prendre pour l’exporter vers le
Mali. Son nom? Atoumane Sy. Selon les informations de Libération, ce dernier disait être le représentant de la société «Hacko
» au Sénégal. Or, tous les documents qu’il a produits à cet effet sont faux, de même que les prétendus contrats d’achat de l’urée qui a été bradée sur le territoire national à vil prix.
Des sources autorisées renseignent d’ailleurs que dans son réquisitoire transmis au juge du
deuxième cabinet, le parquet avait requis le mandat de dépôt contre Atoumane Sy. Convoqué en même temps que Ndèye
Nancy Niang, Atoumane Sy n’a pas comparu. Le magistrat instructeur devrait tirer toutes les
conséquences de ce faux bond.
Qui plus, ce n’est pas la première
fois que le nom d’Atoumane Sy,actif sur l’axe Bamako-Dakar-Conakry, apparaît dans de sales
affaires au Sénégal. Courant 2014, il était cité dans l’affaire des 20 millions de dollars appartenant à la Guinée et saisis à Dakar
par la douane sénégalaise. A l’époque, Atoumane Sy disait être le représentant de la société Managed security services LIc en
charge du transport des fonds.
A l’époque, de fortes rumeurs indiquaient, malgré les dénégations, que cette somme était détournée par Condé.

la rédaction senegalinfo.sn

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.