Revue de Presse : Les Elections Locales à la Une

0
La question de l’emploi des jeunes et le report des élections locales sont les sujets en exergue dans la livraison des quotidiens reçus mardi à l’Agence de presse sénégalaise (APS).
Le Soleil s’intéresse à l’emploi des jeunes et affiche à la Une : ‘’L’éternel défi’’. ‘’Le chômage et le sous-emploi font partie des principaux défis de développement pour l’Afrique à la veille d’une transition démographique sans précédent. Depuis des années, les démographes alertent sur cette +bombe+ à retardement’’, selon le journal.
’’+Tous ces jeunes dans la rue à ne rien faire, c’est de gros problèmes en perspective+, résumait, en 2015, la Libérienne Antoinette Sayeh, à l’époque directrice du Département Afrique du FMI. Une prophétie que le Sénégal a amèrement expérimentée lors des dernières manifestations’’, souligne Le Soleil.
La publication ajoute qu’’’en guise de réponse, le président Macky Sall a annoncé un programme de 300 milliards pour l’emploi des jeunes sur la période 2021-2023’’.
Le quotidien Le Témoin note que ‘’du président socialiste Abdou Diouf à ses successeurs libéraux Abdoulaye Wade et Macky Sall, les politiques de création d’emplois ont été des échecs’’.
Selon Tribune, Macky Sall est ‘’encerclé par une forte demande sociale’’. ‘’Que ce soient les pères de famille, les jeunes chômeurs, les pêcheurs dans le désarroi, les enseignants, les travailleurs de la santé et des autres secteurs, tous attendent’’, écrit la publication.
Le report des élections locales préoccupe également les quotidiens. ‘’Report des élections locales sans consensus des acteurs, quand Macky Sall +plombe+ le dialogue politique !’’, s’exclame Sud Quotidien.
’’Alors que les élections locales étaient prévues pour le 28 mars, l’Etat du Sénégal a pris la décision (…) de les reporter en 2022. Une décision qui n’agrée pas les acteurs politiques de l’opposition pour qui il y a des non-dits du pouvoir dans ce report’’, écrit Sud.
’’L’autre bombe à désamorcer !’’, s’exclame également L’As. ‘’Les plaies des récentes émeutes notées dans le pays ne sont pas complètement refermées. Pour autant, telle une épée de Damoclès, d’autres menaces pèsent sur la stabilité du pays. Divisés sur la fixation de la date des prochaines élections locale, les acteurs politiques commencent à se radicaliser’’.
Enquête s’intéresse à la ‘’nouvelle démarche’’ du leader de Pastef, Ousmane Sonko, et affiche à la Une : ‘’Reniement ou réalisme politique’’.
’’Dopés par les derniers évènements, Ousmane Sonko continue les parades politiques dans la rue publique ainsi qu’auprès de certaines personnalités. Dans cette quête effrénée de voix, le président de Pastef/Les patriotes semble accorder très peu d’intérêt à la qualité de ses conquêtes : insulteurs publics, repris de justice, hommes du système, tout le monde semble être le bienvenu dans la galaxie patriote’’, écrit Enquête.

Libération met en exergue ‘’une curiosité judiciaire’’, l’activiste Guy Marius Sagna, ‘’l’homme aux+trois libertés provisoires+’’.

’’Sorti de prison ce 24 mars, Guy Marius Sagna a obtenu+sa+…. troisième liberté provisoire entre 2019 et 2021, sans être jugé. Le plus célèbre des activistes sénégalais a été aussi placé en garde à vue plus de 30 fois’’, selon le journal.

APS

Leave A Reply

Your email address will not be published.