Horreur à Pout Diack: Un boutiquier atrocement tué, ses bras sectionnés et ses yeux crevés

0

Triste fin pour Sonar Sène 22 ans, décrit comme affable et sans problèmes. Vendredi soir, il s’est rendu au village de Ngollar, à 12 kilomètres de Thiès, pour une cérémonie de ‘‘Mbapatt’’. Il ne savait pas qu’il avait rendez-vous avec la mort.

Une vieille rivalité qui vire au drame

La rivalité entre Pout Diack (fief de Sonar Sène) et Ngollar sérère, dure depuis des années. Et juste après la cérémonie de Mbapatt, une bagarre a éclaté entre les ressortissants des deux villages. Grièvement blessé, un jeune de Ngollar se trouve dans le coma à l’hôpital régional de Thiès.

Meurtre atroce

En colère, des habitants de Ngollar ont poursuivi les Poutois. Sonar a refusé de fuir, estimant n’avoir rien fait. Les jeunes de Ngollar l’ont encerclé. Armés de machettes, ils l’ont littéralement charcuté, lui sectionnant les deux bras, lui crevant les yeux avant de l’achever horriblement. Après ce meurtre atroce, les agresseurs du jeune Sonar l’ont jeté dans un trou situé dans les carrières creusées par les Chinois pour construire l’autoroute Ila Touba.

La gendarmerie sur place, le corps remis aux médecins légistes

La gendarmerie de la commune de Notto a dépêché, depuis samedi, trois véhicules à Ngollar pour enquêter et empêcher une vendetta, la tension entre les deux villages étant une vive réalité. Le corps sans vie de Sonar Sène est mis à la disposition du médecin légiste pour les besoins de l’autopsie.

Source: Senego

Leave A Reply

Your email address will not be published.