Birame Soulèye Diop répond au ministre de l’Intérieur

0

L’administrateur du Pastef, Birame Soulèye Diop, n’est pas resté sans réaction sur les menaces de dissolution de leur parti par le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique.

Sur les ondes de la Rfm, Birame Soulèye Diop rappelle que la diaspora sénégalaise a toujours contribué à financer des partis, y compris celui au pouvoir, l’Apr.

Pour le « patriote », « le ministre qui a sorti un communiqué un samedi à 2 h du matin, certainement il s’agit d’un communiqué sur commande…

« C’est regrettable qu’un ministre, magistrat censé connaître la loi, censé connaître la logistique avec ce qu’on appelle les notions de codage, de décodage de la loi, soit incapable de lire une loi, même si cette loi date de 1898. Dire que les cotisations, des membres nationaux ne peuvent pas cotiser, mais des membres nationaux du parti Apr existent en Belgique. Ils contribuent ou ne contribuent pas ? », s’interroge le « patriote ».

Le camarade d’Ousmane Sonko d’ajouter que « la campagne présidentielle de Macky Sall en 2011 a été financée par la diaspora. Ils l’ont dit eux-mêmes. Il y a des déclarations dans Facebook où Macky Sall dit que la diaspora a donné. Pendant ce temps-là, où était Antoine Félix Diome ? ».

Donc, enchaîne-t-il, s’il faudra dissoudre, il faudra dissoudre d’abord celui de l’Apr. « On dit que la diaspora, c’est la 15e région de ce pays. Les Sénégalais qui sont là-bas ont des députés, ils ont financé des écoles, ils ont construit des écoles dans le Fouta, des dispensaires. Ils sont en train de donner plus que les bailleurs fonds ne donnent. Cette diaspora-là qui sauve ce pays, qui contribue à chaque fois qu’il y a un problème, aujourd’hui, lui (Macky Sall) peut accepter que des militants de la diaspora donnent de l’argent à l’Apr, mais pas ceux du Pastef. On va les attendre de pied ferme », termine-t-il.

Source: News.adakar.com

Leave A Reply

Your email address will not be published.